Voler à haute altitude

Nous avons le choix entre voler à haute altitude, dans une atmosphère d’enthousiasme et de fébrilité, ou passer notre temps à nous morfondre au ras des pâquerettes.

Les attitudes que nous adoptons reflètent-elles la pureté de l’atmosphère ou sont-elles congestionnées par la saleté de l’air de la rue ?

Chacun est libre d’adopter sa propre vision des choses. Si nous n’aimons pas ce que nous voyons, nous avons le courage et l’habileté de la changer.

Il nous arrive de broyer du noir, de nous laisser emporter par un vent de pessimisme et de lancer du sable sur le feu de notre enthousiasme.

Une telle attitude est non seulement déprimante, elle est ennuyeuse. Nous pouvons modifier cette attitude en prenant conscience de notre schème de pensée et en substituant des pensées positives à celle qui ne le sont pas. Nous pouvons choisir notre attitude.

Représentez-vous au sommet d’une belle montagne. Sentez la brise sur votre joue, l’air si pur qu’on dirait des milliards de diamants reflétant la lumière du Soleil.

Laissez-vous imprégner de cette pureté. Imaginez cette vision au-dessus de vous et dites « oui » à la vie.

Choisir vos attitudes détermine si c’est le bonheur ou le malheur qui vous attend au tournant.

Ayez le courage de voler en haute altitude le cœur rempli d’enthousiasme. Ce choix nous revient, car nous sommes les seuls gardiens de nos attitudes.

Je suis optimiste.

Je dis « oui » à la vie.

Je suis lumière et je reflète la lumière sur mon entourage.

Sue Patton Thoele